HERMES

Federación Internacional de Comunicadores Populares

Peur de quoi et pourquoi ? Quand la famine est déjà une pandémie

Je suis allée faire du shopping aujourd'hui. La rue était déserte comme un dimanche à 6h00 du matin. Mais il était 12h30 : des gens avec des masques, des gestes silencieux et incertains, parlant doucement, comme si le fait de parler plus fort serait viral. Au marché, encore ouvert mais jusqu’à quand ? Tous et toutes l’air grave, prudents, cherchant à s’écarter le plus possible les uns des autres, peu importe la couleur ou l’allure de l’autre… il valait mieux se mettre à distance. Regards inquiets sur l’autre croisé avec un pas d’écart. Bonjour de loin, juste un geste de la main, ou en opinant de la tête lorsque vous êtes avec vos sacs à provisions dans les mains. Ballet de fantômes errant dans les travées, incertains de la durée de leur existence.

Cela m'a rappelé le coup d'État au Chili, où il fallait se faufiler en douce pour acheter quelque chose à manger. Je pensai en regardant ce théâtre d’ombres, combien il est difficile pour une population, de vivre  enfermée si longtemps chez elle, surtout avec des enfants. Quand elle a un chez elle, ce qui devient une chance !

Hier soir, j'ai écouté les "informations". Le présentateur aligne les chiffres : "un mort en Équateur, en Angleterre 5 morts, en Argentine un mort, 50 contaminés au Mexique." Juste des infos au goutte à goutte de la contamination ; un mort ici, un autre mort là-bas. Un vrai saupoudrage…

Passé sur une autre chaîne, une autre présentatrice transmettait encore plus de peur ou de terreur s’agissant de l’Italie : près de 7% des décès dus au coronavirus ou Covid-19. Je réalisai : 7% ?

Ce n'est pas possible, en Italie il y a plus de 60 millions d'habitants et 7%, ferait plus de quatre millions de morts. Là, il y a quelque chose qui ne va pas !

Selon l'Institut national italien de la santé ISS, l'âge moyen des personnes décédées avec un résultat positif en Italie, est actuellement d'environ 81 ans. 10% des personnes décédées ont plus de 90 ans. 90% des personnes décédées ont plus de 70 ans.

On parle de malades, 80% des personnes décédées avaient déjà souffert de deux maladies chroniques ou plus. 50% des personnes décédées avaient déjà souffert de trois maladies chroniques ou plus. Les affections chroniques préexistantes comprennent les problèmes cardiovasculaires, le diabète, les problèmes respiratoires et le cancer. Moins de 1% des personnes décédées étaient des personnes en bonne santé, c'est-à-dire des personnes sans maladie chronique antérieure. Environ 30% seulement des personnes décédées étaient des femmes.

L'Institut italien de la santé établit également une distinction entre ceux qui sont morts du coronavirus et ceux qui sont morts porteurs du coronavirus. Dans de nombreux cas, il n'est pas encore clairement défini si les gens sont morts du virus ou de leurs maladies chroniques préexistantes ou d'une combinaison des deux.

Le nord de l'Italie possède l'une des populations les plus vieilles et la pire qualité de l'air d'Europe, ce qui a déjà entraîné une augmentation des maladies respiratoires et des décès dans le passé. Cela devrait être considéré comme un facteur de risque supplémentaire.

Cette « pandémie d’information » montre que, malgré les études, les journalistes n'assument toujours pas leur véritable responsabilité. La priorité étant d’avoir l'exclusivité, générer un bénéfice économique, gagner de l'argent pour leurs patrons en scotchant l’attention par l’angoisse. Ils sont en train de tuer leur propre poste parce que quand on refait les comptes, ils ne sont plus crédibles.

Je suis alors allé voir l'actualité internationale… J'ai découvert que le Japon venait de lancer une frégate, avec les dernières technologies. Son coût atteint 1,6 milliard de dollars. Avec des missiles intelligents pour se protéger, des radars qui ont la capacité d'observer à plus de 1.000 kilomètres. Mais comment est-ce acceptable? Si le Japon n'a pas de masques pour tous les Japonais, ni les mesures de protection nécessaires, est-ce qu'avec des missiles intelligents, COVID-19 pourrait-il être stoppé ? Où est la gestion des priorités ?

Les États-Unis viennent de tester leur première arme offensive par satellite, ils viennent aussi de créer les forces armées de l'espace. Avec une dépense pour l'année 2020 d'au moins 704 mille milliards de dollars.

Toute une panoplie de missiles, frégates, sous-marins, bombardiers, etc. Tous ces éléments de protection ou de défense, semblent ridicules aujourd'hui.

Je me suis dit, peut-être qu'ils peuvent aussi arrêter le virus ?

Quand mourir de faim redevient normal dans les pays développés

J'ai recherché à l'échelle internationale des organisations telles que l'ONU, l'OMS, la CEPALC, la FAO, l'UNICEF, etc.

Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) publie aujourd'hui les dernières estimations de la charge mondiale de cette maladie. La base de données GLOBOCAN 2018, accessible en ligne dans le tableau d'observation du cancer du CIRC, fournit quatre estimations de l'incidence et de la mortalité sur 185 pages. Les estimations du fardeau mondial du cancer ont atteint aujourd'hui 18,1 millions de nouveaux cas et 9,6 millions de décès en 2018 seulement.

Outre le tabagisme, il cause la mort de 7 millions de personnes par an.

Selon les estimations de l'UNICEF, 8.500 enfants meurent chaque jour de malnutrition, cette à dire plus de 3 millions par an. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et la Division de la Population des Nations-Unies, estiment que 6,3 millions d'enfants de moins de 15 ans sont morts en 2017 de causes, pour la plupart, évitables.

Cela suppose la mort d'un enfant toutes les 5 secondes. En d'autres termes, le nombre total de décès par an et de diverses causes atteindrait 25 à 30 millions d’êtres humains par an.

Je ne veux pas douter qu'il existe une maladie, appelée aujourd'hui coronavirus, je ne suis pas médecin !

Mais il y a quelque chose qui ne cadre pas bien avec les nouvelles ou les informations journalistiques des médias. Je considère qu'il s'agit plutôt d'une pandémie de peur, qui n'a pas de réalité comparable aux causes en général qui engagent le pronostic vital des êtres humains de la planète.

Martin Hirsch, Directeur général de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris depuis le 13 novembre 2013, est l'un des principale responsable.

« Moi, J'ai découvert que dans le secteur hospitalier, les gouvernements successifs ont repensé la charte hospitalière. Malgré le fait que chaque année, le nombre d'hôpitaux a diminué après chaque réforme gouvernementale. "Entre 2013 et 2017, plus 95 sites hospitaliers ont été fermés. C'est une baisse de 7%, dont 1.363 hôpitaux sont publics. De même pour le secteur privé, le nombre de cliniques a diminué, 21 cliniques fermées entre 2013 et 2017. »

Les chiffres parlent d'eux-mêmes en ce qui concerne les maternités. Le journal "Le Figaro"  indiqua en son temps que le plan d'économies de 3 milliards d'euros programmé dans le secteur hospitalier de 2015 à 2017, annoncé en février 2015, entraînerait la fermeture de 15.960 lits sur le territoire national. Ces fermetures toucheraient 570 services hospitaliers. On souffre des conséquences aujourd’hui liées à un secteur hospitalier plus malade que le coronavirus.

Bien des journalistes ou les médias veulent avoir l'exclusivité de la mort, du malheur

Nous sommes dans un monde où la technologie s'est développée à un niveau tel qu'il est très facile de conditionner les êtres humains. Ces nouvelles technologies ont conduit à une consommation effrénée de la population. Cela nous montre que, malgré le Renseignement, la protection par des antivirus, l’existence de forces armées ayant un potentiel extraordinaire pour nous protéger, tels que des missiles, des chars, des avions ultrarapides : nous ne sommes pas protégés. Merci la mondialisation libre et non faussée.

Un élément ridicule et insignifiant de la Nature peut tout à coup arriver et obliger le monde à s’enfermer. On a le choix : s'enfermer pour se connaître, découvrir la solidarité, ou s’enfermer avec l’impression de subir le pire combat avec un ennemi invisible, qui nous obligerait à vivre dans une psychose dépressive. Des anciens meurent de ce confinement, à force d’entendre les chaines en continue, dans un isolement total. Je vous propose plutôt de vivre pour mieux vous connaître, vous rapprocher de vos enfants, qu’ils vous voient enfin, que vous les découvriez sous un nouveau jour… Voyez comme ils jouent, comme ils courent, comme ils sont vivants, créatifs. Re dialoguez dans le couple, parlez-vous, abordez des sujets de fonds qui interrogent votre existence et votre avenir, qui vous redéfinissent, en dehors des choses à régler du quotidien.

Découvrir la vie ou une autre forme d'existence fondamentale que nous avons oubliée, voir l'importance de ce que la terre nous donne chaque jour dans ses bienfaits en nourritures, sa beauté naturelle… Pensez à revoir positivement votre situation et faites des projets jusqu’au bout, même si un virus rode autour de vous. Ce ne sera pas l’absolue majorité d’entre nous qui serons gravement contaminés. Soyez dans un sursaut de vie contre un message de mort tournant en boucle pour nous affoler, et surtout pour circonscrire notre vitalité à reprendre la maitrise de nos vies.

En pensant avoir construit notre réalité, sans le savoir, nous avons accepté un monde qui ne nous laisse pas vivre, nous fait courir derrière des plans de carrière, l’argent, les résultats, ou tout simplement survivre au jour le jour… Nous en avons négligé la famille, perdu les valeurs fondamentales de notre existence. Tout son sel véritable. Nous avons perdu le goût du vivre-ensemble, la joie d’une communauté de destins décidée par nous. Pourquoi sommes-nous nés, avons-nous été projetés dans ce monde, si ce n’est pour écrire notre propre page blanche ? Or rapidement, nous comprenons que nous avons peu de marge dans l’écriture de notre vie. On nous conditionne.

Ainsi avons-nous peu à peu accepté des situations ignobles comme le maintien d'une bombe atomique, qui est la plus sinistre invention, comme moyen de dissuasion par la mort et l'horreur ; sous prétexte de maintenir la paix mondiale.

Cette pandémie, avant tout « d’informations » nuisibles, doit nous conduire à réfléchir sur nous-mêmes, à juger de nos gouvernants, à reprendre la main sur la destinée de nos nations, à revoir le sens de notre labeur et de nos choix professionnels, à nous mettre plus au service  de l'avenir de nos jeunes, pour la protection de notre planète.

Nous savons tous que dès la naissance, nous sommes condamnés à mourir. C’est la seule donne que nous ne pouvons changer. Le reste doit revenir entre nos mains, être le fruit de notre imagination et de nos rêves communs vers un mieux-vivre pour tous. C’est beaucoup plus enrichissant de se sentir utile, que de se sentir à la tête d’un patrimoine considérable.

C'est une raison fondamentale de vivre intensément tout en respectant l’autre. Vivre en profitant des fruits de nos efforts pour une plus belle existence, obtenue par le mérite, en jouissant du partage. Surtout, un message à ces messieurs qui ont des millions et des millions de dollars ! Eux aussi mourront, qui ne les emmèneront pas dans leur tombe.

Et même s’agissant de notre argent, celui gagné à la sueur de notre front ; est en train d’arriver sur nous à la faveur de cette pandémie du contrôle, le virus bancaire qui fera payer par la dette sur votre misère, qui vous fera payer ce que vous n’avez pas.  Votre compte bancaire  ne sera plus le vôtre à votre convenance, vous ne pourrez pas retirer de l'argent sans l'autorisation de la banque et sans justification. Je vous dis cela parce que déjà la banque me demande  pourquoi je retire mon argent. Depuis que nous subissons cette pandémie. Et je ne le supporte pas.

 

Guillermo Saavedra

Vistas: 68

Comentario

¡Tienes que ser miembro de HERMES para agregar comentarios!

Únete a HERMES

Foro

La destructora guerra económica endógena en Venezuela.

Por: Freddy Marcial Ramos.17/08/19Respetables lectoras y lectores.        Lo que está ocurriendo económicamente en el seno de las familias que integran a la sociedad económicamente vulnerable venezolanas, fundamentalmente en los grupos familiares…Continuar

Etiquetas: En tiempos de revolución y transformación social, la ética y la moral son impresindibles

Iniciada por Freddy Marcial Ago 31, 2019.

La Burguesía colombiana cipaya del Gob. Imperial de EUA obliga el desafortunado resurgir de las FARC-EP.

Por: Freddy Marcial Ramos30/06/2019Respetables lectoras y lectores.La interminable “Guerra civil simulada colombiana”, continua transitando el fatídico camino de la constante violación de los Derechos Humanos fundamentales del humilde pueblo hermano…Continuar

Etiquetas: En tiempos de revolución y transformación social, la ética y la moral son impresindibles

Iniciada por Freddy Marcial Ago 30, 2019.

HERMES Internacional

          Quienes somos 

Somos un grupo de mujeres y hombres que divulgamos la verdad. Lo hacemos benévolamente para llevar la luz  e informar, cosa que no hacen los grandes medios de la comunicación.

© 2020   Creada por Roberto Domínguez.   Con tecnología de

Informar un problema  |  Términos de servicio